sécurisation et lutte contre la fraude aux jeux d'argent

20 pays européens sur 28 vont travailler ensemble pour améliorer le marché et lutter contre la fraude

Pour préserver la sécurisation des jeux d’argent en ligne, certains pays européens se sont mis d’accord pour adopter différentes lois communes. Une lutte commune contre les offres illégales est ainsi adoptée. Les conditions du marché des jeux réels seront nettement améliorées au profit des opérateurs et des joueurs. Les casinos en ligne enregistreront une parfaite harmonisation avec les casinos terrestres.

La lutte contre l’offre illégale en ligne de mire

Plus d’une vingtaine de régulateurs des jeux des pays entrant dans la zone euro, dont ceux de la France, l’Angleterre, l’Italie et l’Espagne, ont collaboré pour assurer particulièrement la continuité et l’avenir des jeux réels. De ce fait, la mise en place d’une combinaison centralisée sécurisera les conditions des casinos en ligne.
Cette nouvelle structure permet également de protéger les avantages de tous les joueurs en ligne des pays cosignataires dans la zone euro. Les pays concernés se sont engagé à partager toutes informations relatives aux jeux, avec leurs propres évaluations et estimations.
L’objectif commun est une lutte commune contre toutes les offres illégales, les blanchiments d’argent et les éventuelles fraudes qui peuvent subvenir au niveau de tous les casinos existant dans les pays membres. Ces nouvelles structures permettront en outre l’application des lois existantes dans les meilleures conditions possibles.

Les réactions des régulateurs des jeux

sécurisation et lutte contre la fraude aux jeux d'argentCe projet a été bien accueilli par la plupart des pays membres de la zone Euros. Particulièrement, l’EGBA ou l’European Gaming and Betting Association a témoigné une réaction positive et intéressée pour l’application réelle de ce projet. Pour Maarten Jaijer, Secrétaire Général de l’association, ce projet pourra être également applicable dans les autres pays du monde entier pour l’intérêt et sauvegarde de tous les casinos en ligne.
Compte tenu de l’importance de la sécurisation des jeux, cette association confirme que la signature de cet accord raffermira davantage la confiance auprès de ce secteur d’activités au niveau des autorités légales signataires.

Les principaux commentaires de l’EGBA

Les dirigeants de l’EGBA estime que l’entente dérivant de cette convention permettra de prioriser les luttes contre les opérateurs illégaux en Europe. Le marché des jeux réels en casino en ligne sera nettement sécurisé au profit des joueurs.
Les opérateurs illicites ne paient pas les taxes régies pour tout opérateur professionnel. Par rapport aux casinos officiels, ces casinos fraudeurs peuvent investir largement en embauchant beaucoup plus de travailleurs. Ces arnaques réduisent nettement leurs coûts d’une manière significative. Les enchaînements résultent sur les casinos en ligne licenciés pour faire face à cette concurrence déloyale.
Ces bénéfices mal acquis nécessitent le suivi d’un système légal pour motiver les opérateurs licenciés. L’EGBA comprend également que la signature d’une convention contre les offres illégales représentera un net avantage pour les opérateurs réglementaires. La sécurisation des casinos en ligne licenciés et des joueurs sera garantie. Pour optimiser les intérêts dérivant de la signature de cet accord, il est nécessaire de réviser le taux appliqué pour les taxes sur les jeux réels. Cette nouvelle loi conditionnera les conditions principales des jeux réels des casinos en ligne.

Une réflexion au sujet de « 20 pays européens sur 28 vont travailler ensemble pour améliorer le marché et lutter contre la fraude »

Les commentaires sont fermés.